Réseau de surveillance

Dans le but de protéger davantage notre lac et d’agir rapidement auprès des bons intervenants en cas d’urgence, l’ARLSC a crée à l’été 2009 un réseau de surveillance du lac.

lsc_reseau_final_600x4003Pour cela, nous avons besoin de la collaboration des riverains et de leurs yeux!

Avisez rapidement par téléphone ou par courriel toute situation inquiétante telle qu’ :

  1. Un bloom important de cyanobactéries
  2. Une coupe forestière importante autour du lac ou dans le bassin versant
  3. Un épandage illégal d’engrais dans les premiers 30 mètres du lac ou de pesticide dans les premiers 300 mètres du lac.
  4. Un déversement suspect dans le lac ou dans les fossés de rue.
  5. Un phénomène inconnu et inquiétant

 

Merci de nous aviser  par courriel:
arlsc.info@gmail.com

Merci d’avance de votre collaboration.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Gaston dit :

    Une histoire presque réel …………….de drone qui nous surveille , nous les méchants riverains !!!!

    Moi et ma douce on prend une Sangria sur notre terrain intime des voisins………..Le Lac est magnifique , l’ambiance est romanesque et assis sur de grande chaise nos corps ont chaud …….Ma douce dépose sa tête sur mon épaule et ………….. Mais voila qu’un gros engin qui ressemble a une mini avion volant ( j’apprend que c est un drone de la ville ) nous épie sur le terrain ………..sans nous en avoir aviser……………

    J’ai honte de notre maire de Québec qui au lieu de se préoccuper des vrai problèmes de pollution du lac , regarde voir si je déplace une roche sur la rive…………Mais merde les problèmes ne viennent pas des riverains …………..y’a t-il quelqu’un qui va lui dire ……………..Et c est quoi d’envahir notre intimité de façon indirect …………

    Monsieur le maire , aujourd’hui j’ai honte de vous et de vos conseillers qui vous ont encourager a faire cela dans le plus grand secret !!!!!

    PS……….L’histoire de moi et ma douce sur une chaise est de pur fiction , mais aujourd ‘hui moi et tous les riverains viennent de perdre ce peu d’Intimité que nous avions …………

  2. Marcel Gilk dit :

    En novembre 2015, on continue d’utiliser des drones pour espionner les riverains sous prétexte de faire appliquer le règlement concernant le respect de la bande riveraine. Pendant ce temps, malgré le constat fait par un inspecteur de la Ville de Québec à l’effet qu’il y a bel et bien pollution de l’air dans le quartier Limoilou et que cette pollution vient du port, la Ville n’appliquera pas son règlement qui prévoit une amende, minuscule certes, mais qui signifie tout de même que le comportement du Port et de certaines entreprises qui y ont des activités doivent respecter la population qui vit à proximité du port. Bel exemple de cohérence de la part des autorités…
    Marcel Gilbert. riverain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s